-Sony alpha 6100- Beaucoup disent que plus de 50% de la qualité d’une vidéo dépend du talent et de la créativité du monteur. Une affirmation plus que véridique selon Brool Video. Mais la dimension professionnelle reste également relative au matériel utilisé, et à l’expertise du vidéaste. Voici la liste du matériel que nous utilisons.

Le boîtier : SONY ALPHA 6100

sony alpha 6100

Accessoire indispensable pour un vidéaste, le Sony Alpha 6100 est un modèle très réputé dans le métier. La raison principale de cette réputation ? La qualité d’image. Avec son enregistrement 4K haute résolution, difficile de ne pas tomber sous le charme de cet hybride APS-C (capteur 23,5 x 15.6mm) de Sony. Un mode ralenti existe aussi sur l’appareil, permettant de filmer en Full HD à 100 images par seconde. Une caractéristique séduisante si l’on veut réaliser des ralentis (très) fluides. Aussi faut-il mentionner l’auto-focus ultra-rapide, qui pourra suivre le sujet sans faille, notamment grâce à l’Eye AF, une technologie impressionnante qui permet de tracker les yeux. Ajoutons également la prise jack 3.5 mm, qui permet de brancher un micro sur la griffe du boîtier. Enfin, le 6100 est un boîtier qui gère très bien les basses lumières, chose très importante pour les vidéastes.

Côté photo, le Sony Alpha 6100 compte 24,2 mégapixels, et des ISO allant de 100 à 32 000. Bien sûr, il peut shooter en RAW ou en JPEG. La prise de vue en rafale peut atteindre 11 i/s, ce qui est idéal pour des photos de sport par exemple.

Les objectifs : 16 mm, 10-18 mm et 55-210 mm

objectifs pour sony alpha 6100

SIGMA 16 mm F1.4

Vous l’entendrez toujours : l’objectif est (presque) plus important que le boîtier. C’est pour cette raison que Brool Video a choisi d’investir dans des objectifs de très bonne qualité. À commencer par le passe-partout : le Sigma 16 mm F1.4. Grand angle ultra-lumineux, il est impossible d’être déçu par ce lens. Sa bague fluide vous permet des mises au point manuelles excellentes, et son piqué (en d’autres termes, le détail de l’image) est simplement impressionnant. Inutile de dire que le F1.4 est un compagnon de route parfait pour réaliser des flous d’arrière-plans (également appelé l’effet “bokeh”), que vous pouvez apercevoir dans notre vidéo “Bordeaux en deux minutes“, visionnée plus de 40 000 fois tous supports confondus. Ajoutez à cela un autofocus très rapide, et une profondeur de champ remarquable… Bref, un objectif parfait, tout simplement.

SONY 10-18 mm ultra grand-angle

Lens indispensable pour les vidéastes qui travaillent sur des projets immobiliers et d’architecture, le Sony 10-18 mm F.4 était le choix évident pour Brool Video. Avec son ouverture constante à F.4, vous n’aurez aucun mal à provoquer cet effet “wow” lors de prises de vue intérieures. Le verre Super ED permet de minimiser les distorsion, et le système OSS (Optical Steady Shot, technologie très réputée chez les utilisateurs Sony) rajoute une stabilisation fort agréable. Inutile aussi de parler de la qualité du 10 mm lors des prises paysages : spectaculaire, tout simplement.

SONY 55-210 mm

Un objectif dit télescopique est indispensable pour un vidéaste. Avec le 55-210 mm 4.5-6.3, vous aurez le nécessaire pour capturer des scènes de sport ou en pleine nature. L’OSS est bien évidemment présente sur le lens, permettant de prises stables à longue distance. La mise au point automatique est rapide , et la diaphragme circulaire à 7 lames améliore l’effet bokeh.

Le stabilisateur : RONIN SC

DJI Ronin SC stabilisateur

Outil indispensable, le stabilisateur vous projette dans une dimension toute autre. En choisissant le Ronin SC de DJI, Brool Video vous garanti un look professionnel dans vos commandes. Pouvant prendre une charge de plus de 2kg, cette merveille technologique se combine parfaitement avec le Sony Alpha 6100. Comme vous pouvez le voir dans le clip de Denzel Benac que nous avons tourné en juillet 2020, les mouvements rapides et les prises en 360 sont parfaitement stables grâce aux trois axes motorisés, tout comme les plans au sol. Il existe une large sélection de modes (timelapse, poursuite, panorama, force mobile, active track pro…) permettant de s’adapter à toute situation, se combinant très bien avec l’application mobile gratuite qui va avec. Sans oublier un des points forts : 11 heures d’autonomie, rien que ça. Bref, un outil indispensable pour un professionnel.

Le drone : DJI MAVIC MINI

Le DJI Mavic Mini vous permettra des prises de vues singulières. Ultra-compact et léger, il vous permettra d’enregistrer des vidéos en 2.7K Quad HD, avec une caméra bien évidemment stabilisée sur trois axes. Vous pourrez également shooter en 60 i/s afin de réaliser des ralentis fluides et cinématiques, et prendre des photos de très bonnes qualités (12 mégapixels). Côté distances, les chiffres sont impressionnants : jusqu’à 2km  de transmission, et une hauteur d’environ 200 mètres. Le DJI Mavic Mini vient avec une application mobile performante, vous permettant d’activer quatre modes de vol adaptés (Dronie, Fusée, Cercle et Spriale), comme vous pouvez le voir dans notre vidéo promotionnelle réalisée pour le Laby’Médoc. Enfin, une carte interactive s’affiche sur l’application, afin de connaître les restrictions géographiques et les réglementations locales.

Les micros : SONY ECM et RODE WIRELESS GO

Rode wireless go and sony ecm xyst1m

Sony ECM XYST1M

Le son est élément souvent trop négligé dans les productions vidéos. Avec son double micro réglable jusqu’à 120 degrés, le Sony ECM est un passe-partout qui permet de filmer des scènes de groupes ou des interviews. Le pare-vent inclus réduit bien sûr les bruits d’arrière-plan désagréables, et le câble vous permet de brancher directement le micro à votre appareil. Parfait en soi pour le Sony Alpha 6100.

Rode Wireless Go

Un petite merveille qui nous est offerte par Rode. Deux petites-boîtiers (un émetteur et un récepteur), fonctionnant à 50m de distance. Le compagnon de route parfait pour des reportages ou des interviews en face à face. Vous pourrez l’utiliser seul, puisqu’il y a un micro intégré sur le récepteur, ou avec un lavalier classique (un micro-cravate, en d’autres termes). La qualité du son est remarquable, et l’effet “denoiser” fonctionne très (très) bien. Un must have.

L’ordinateur : une tour sur-mesure

matériel vidéo brool video

On l’oublie souvent, mais le vidéaste passe presque plus de temps sur l’ordinateur que derrière la caméra. En ce sens, Brool Video a chosi d’investir dans un super-ordinateur, construit sur-mesure pour le logiciel de montage Premiere Pro et permettant de livrer les commandes en un temps record. Au-delà des 32GO de RAM installés et du processeur INTEL CORE I7-9700/8 cœurs, l’ordinateur vient avec une carte graphique performante et un écran Samsung 4K 28 pouces pour une retouche colorimétrique au détail près. Les caractéristiques :

  • BOÎTIER PC ANTEC P7 SILENT – Moyen Tour – Noir – Acier – ventilateurs 2 x 120 mm inclus
  • CARTE MÈRE ASUS B360M-A – DDR4 – 64Go – 4 – Micro-ATX
  • PROCESSEUR INTEL CORE I7-9700 / 8 Coeurs Fréquence Turbo maxi 4.7Ghz
  • CARTE GRAPHIQUE MSI GEFORCE GTX 1650 4GT LP OC – 4Go – DVI/HDMI
  • MÉMOIRE PC CORSAIR VENGEANCE LPX 32GO (2X16GO)
  • DISQUE SSD SAMSUNG 1TO SSD S-ATA-6.0GBPS – 860 EVO
  • ALIMENTATION BE QUIET! ATX 600W – SYSTEM POWER 9