On dit souvent que la Corse est unique, singulière, indescriptible, même. Tous ces adjectifs prennent alors un sens lorsqu’on s’y rend. Mer, montagne, forêt… Impossible de ne pas trouver un aspect qui nous plaît sur l’Île de Beauté. En une semaine, nous avons pu voir et filmer beaucoup de choses pour notre vlog en Corse du Sud. Voici donc notre itinéraire, avec quelques bonnes astuces à retenir au passage.

Résumé de l’itinéraire (une semaine)

  • Ajaccio et son Golfe (Îles Sanguinaires)
  • Montagnes. Cascade de Purcaraccia puis Aiguille de Bavella (Trou de la Bombe)
  • Montagnes. Cascade de Piscia di Ghjaddu, Piscines Naturelles de Cavu, puis Fleuve de Solenzara
  • Plateau de Coscione, puis Porto Vecchio
  • Plages : Baie de Rondinara, Plage de Balistra, Baie de Santa Giulia, Petit Sperone
  • Bonifacio
  • Cap de Pertusato, Falaises de Bonifacio

 

Jour 1 : Ajaccio et son Golfe

Îles Sanguinaires Corse

Crédit photo : Brool Video

Notre itinéraire en Corse du Sud débute à Ajaccio où nous avons loué une voiture à l’aéroport, chose ESSENTIELLE pour ce voyage (136 euros la semaine pour une citadine). Faute à une météo capricieuse (et à la visite de Macron pour le Med7), nous avons dû expédier la visite de la capitale. Mais nous avons tout de même pu voir la vieille ville, la Place d’Austerlitz et la Place Charles de Gaulle, la Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption. La ville d’Ajaccio étant assez petite (70 000 habitants), une journée suffit pour faire le tour.

De retour dans notre magnifique Peugeot 108, nous prenons la route pour les Îles Sanguinaires, situées à 25 minutes d’Ajaccio. Composé de quatre îles rocheuses, cet archipel est connu pour ses coucher du soleil aux couleurs rouges et oranges spectaculaires. Une fois la voiture garée au parking, nous vous conseillons de prendre le chemin de droite, afin de contourner la grande colline côté mer, comme nous l’avons fait dans notre vlog. Vous pourrez ensuite monter jusqu’à la Tour de la Parata pour y admirer un coucher du soleil mémorable. Parfait pour débuter le voyage.

Jour 2 : Cascade de Purcaraccia et Aiguilles de Bavella

Cascade de Purcaraccia

Crédit photo : Brool Video

Le lendemain, direction Zonza, un village de montagne perché dans l’Alta Rocca situé à 2h de route d’Ajaccio. Les routes de montagne sont, en toute logique, très sinueuses, et il nous est arrivé de croiser à maintes reprises des troupeaux de chèvres (véridique), ainsi des vaches en plein milieu de la route. Faites donc attention en conduisant la nuit. Nous vous conseillons de trouver un hébergement à Zonza, puisque le village est plus ou moins à 30 minutes de toutes les cascades, rivières et randonnées. Nous  avons opté pour la Camping Bavella Vista, où nous avons dormi dans une roulotte au top. Quenza est aussi une très bonne option.

Première destination : la cascade de Purcaraccia. Cet affluent prend sa source à plus de 1700m d’altitude, sur la Punta di u Furnellu. Pour s’y rendre, garez vous au Col Bocca di Larone, avant de vous attaquer à une randonnée de 3h aller/retour. Le départ de la rando est quasiment introuvable : il vous faudra, une fois la voiture garée, descendre la route environ 200-300m, avant de voir un début de chemin en plein milieu d’un virage. Mais une fois trouvée, la balade est fort sympathique, même si elle reste parfois difficile.

Après 1h30 de rando, vous pourrez profiter de cette belle cascade de Purcaraccia, ses piscines et enfin ses toboggans naturels. Même mi-septembre, l’eau était parfaite pour se baigner.

La rando à faire : le Trou de la bombe

aiguilles de bavella corse

Crédit photo : Brool Video

L’après-midi, il est grand temps d’admirer les fameuses Aiguilles de Bavella (à 30 minutes de Zonza). Impressionnantes par leur taille, ces 7 “tours” rocheuses dominent le paysage de l’Alta Rocca. Toutes les randonnées sont au départ du Col de Bavella et sont très bien indiquées (avec notamment des points de couleurs sur le chemin). Pour notre part, nous avons choisi de faire la rando du Trou de la Bombe (3 heures aller/retour). Cette dernière parcourt une forêt de pins de Lariccio très agréable, avant de terminer sur une partie rocheuse.

La rando est simple (sauf la dernière partie), et vous permettra de voir de très près (10m) le Trou de la Bombe. Vous aurez également une superbe vue sur les Aiguilles de Bavella. Comme vous pourrez le voir sur le vlog ou sur la photo ci-dessous, nous avons eu droit à une danse de la brume magique, donnant un côté mystique à nos photos (et plein de likes sur l’Instagram de Brool Video, youpi).

Jour 3 : Cascade Piscia di Ghjaddu et Lac de l’Ospedale

Randonnée corse du sud

Crédit photo : Brool Video

Le lendemain, une nouvelle randonnée nous attend, et celle-ci à de quoi séduire en amont. Car effectivement, il s’agit de se rendre à la célèbre cascade Piscia di Ghjaddu, une tombée de 60m de hauteur, rien que ça. Il est conseillé de faire cette balade le matin, car l’après-midi, le soleil passe de l’autre côté. Une fois arrivés au parking, le départ se situe derrière les restaurants et longe le ruisseau de Petra Piana. Là encore, tout est très bien indiqué.

L’excursion est facile et dure 3h aller/retour. Vous pourrez d’abord vous rendre en haut de la cascade pour apprécier une vue à couper le souffle, avant de descendre au bas de la cascade pour entendre la force de cette chute d’eau impressionnante. Attention, la descente vers le pied de  la cascade est assez dangereuse. Comme un gentil restaurateur nous l’a dit : “Les touristes qui viennent faire cette rando en tongs sont assez inconscients”. Quoiqu’il en soit, il ne faut surtout pas faire l’impasse sur la cascade Piscia di Ghjaddu. C’est clairement l’une des meilleures choses que nous avons faites pendant notre séjour.

 

Radonnée en montagne corse du sud

Crédit photo : Brool Video

Une fois remis de nos émotions, nous nous sommes rendus au lac de l’Ospedale, situé à 10 petites minutes en voiture de la cascade. Ce lac artificiel a été crée en 1979, grâce au barrage du même nom, et sert de retenue d’eau potable. Il est interdit de s’y baigner, mais un arrêt pour une petite photo vaut le détour. Enfin, continuez encore votre chemin vers le petit village de l’Ospedale, où vous pourrez vous arrêter pour boire un verre et/ou manger une planche de charcuterie Corse. Nous vous conseillons le restaurants Chez Paul Poli, qui est dôté d’une vue panoramique sur tout le Sud-Est de la Corse.

Jour 4 : Piscines de Cavu et rivière de Solenzara

Rivière de Cavu

Crédit photo : Brool Video

Forcément, un arrêt s’impose aux Piscines naturelles de Cavu. Là encore, un incontournable pour votre itinéraire en Corse du Sud. Ces bassins d’eau douce creusés dans la roche constituent un lieu unique où l’on peut se reposer et nager tout au long de la journée. Et en plus, l’accès y est très facile. Il vous suffira de garer votre voiture au parking, près de l’accrobranche “A Tyroliana”, puis de marcher un quart d’heure pour accéder à la rivière. Ne rater pas le pont de Marion, qui offre un point de vu absolument génial (cf photo ci-dessus).

Solenzara corse du sud

Crédit photo : Brool Video

Après une matinée passée aux Piscines naturelles de Cavu, nous avons pris la route pour Solenzara, et plus précisément Gaglioli. Comme à Cavu, vous pourrez profiter de baignades rafraichissantes dans une eau claire comme de l’eau de roche, sans jeu de mots. Cela sera également l’occasion de sauter de 3m de hauteur, et même de 8m pour les plus courageux.se.s. Bref, ne ratez pas ce spot agréable. Vous pourrez même terminer la soirée dans les nombreux restaurants de la ville de Solenzara, dont celui de Julie et Denis, gagnants de Pékin Express 2020 : Le Bar Chez Jean. (Conseil 1 : prenez les burgers, ils sont grandioses).

Jour 5 : Plateau du Coscione

Plateau de Coscione, itinéraire

Crédit photo : Brool Video

Le plateau du Coscione mériterait un article à part entière. Et justement, un tel décor, ça se mérite. Car effectivement, quand vous avez affronté la route pour aller au plateau, vous pouvez certainement conduire n’importe où. Depuis le village de Quenza, comptez 30 minutes de voiture (attention, la route est à double sens, histoire de rendre l’aventure un peu plus drôle). Une fois arrivés au parking du refuge de Bucchinera, il suffit de suivre les panneaux et de vous lancer dans la randonnée de votre choix :

  • Sentier de l’eau (2h15)
  • Sentier des bergers (3h30)
  • Sentier de Punta di Rinucciu (2h45)
  • Sentier de la pierre (1h45)
  • Sentier de la Punta di Ghjavingnolu (2h15)

Pour notre part, nous avons décidé de faire le sentier de l’eau, avant de nous rabattre sur le sentier des bergers, où nous avons trouvé bien plus d’animaux sauvages. Car oui, la beauté de ce plateau est là : chevaux, vaches, cochons… Vous vous ferez beaucoup d’amis pendant cette expérience unique. Et vous pourrez les approcher (tout en les respectant, bien sûr). Un lieu magique, qui pour nous, était certainement notre endroit préféré.

Jour 6 : Plages du Sud-Est de la Corse et Porto Vecchio

Fini la montagne, place à la mer. Pour notre avant dernier jour, nous avions décidé de passer une journée à visiter les différentes plages méditerranéennes du Sud-Est de la Corse, situées entre Porto Vecchio et Bonifacio. Pour les amateurs de lever de soleil, un départ s’impose à la baie de Rondinara, pour apprécier une explosion de couleurs (comme aux Îles Sanguinaires). S’en suivent les plages de Balistra, Santa Giulia, Maora, et bien sûr, le Petit Sperone. À à peine 15 minutes de Bonifacio, ce paradis d’eau bleu turquoise est un must. Mais puisque nous n’aimons pas rester allongé sur une plage plus de 30 minutes, nous avons décidé de visiter le Sperone… en kayak.

Pour accéder à la plage du Petit Sperone, vous devrez garer votre voiture au parking puis marcher un quart d’heure, longeant la côte. Sur le chemin, vous passerez devant la cabane de Bonif’Kayak, où vous pourrez louer vos barques à des prix très intéressants. Embarquez donc, et profitez d’une balade mémorable sur cette eau translucide. Vous pourrez passer devant le Petit Sperone, le Grand Sperone (5 minutes plus loin), et, cerise sur le gâteau, profitez d’une grotte cachée avec une plage très sympathique. Bref, le Sperone, ça se fait en kayak.

Jour 7 : Bonifacio et le Cap de Pertusato

Cap de pertusato corse

Crédit photo : Brool Video

Après une semaine de périples, notre aventure s’arrête à Bonifacio, la “Cité des falaises”, comme on l’appelle. Ville la plus au Sud de la France métropolitaine, cette perle rare fondée en 830 a été façonnée dans la roche, et constitue un arrêt obligatoire si l’on va en Corse du Sud. Vous pourrez apprécier les nombreux restaurants, les petites rues mignonnes et les vues imprenables. Mais aussi des activités uniques, comme le chemin des rondes, ou encore le célèbre escalier du Roi D’Aragon.

Ce dernier attire d’ailleurs plus de 50 000 visiteurs par an ! La légende dit que cet escalier aurait été construit en une nuit par les troupes du roi Alphonse V, qui voulait assiéger la ville. Mais la vérité serait que cette œuvre serait née d’une faille dans la roche, qui petit à petit fu transformée en escalier, pour permettre aux habitants d’aller chercher l’eau. Quoiqu’il en soit, il serait dommage de ne pas visiter le lieu.

Ainsi, notre semaine en Corse du Sud s’achève par une randonnée d’1h30 au départ de la Chapelle Saint Roch, direction le Cap de Pertusato. Sur la route, vous pourrez contempler la beauté des falaises de Bonifacio pendant la golden hour, et profiter d’une vue mer imprenable. Car le Cap de Pertusato, lui, est le point le plus au sud de la Corse, et comme vous pouvez le voir dans le vlog, il faut absolument y passer. N’oubliez pas de descendre au bas de la falaise pour prendre des photos de la grotte à ciel ouvert (cf photo ci-dessus), et ainsi savourer, sur la petite plage de Saint Antoine, un dernier coucher du soleil mémorable.

Merci, en tout cas, d’avoir pris le temps de lire cet article et de regarder notre vlog. N’oubliez pas de suivre tous les réseaux sociaux de Brool Video. Et en attendant notre prochain vlog, nous vous conseillons notre vidéo sur Bordeaux, disponible juste ici.

Brool Video – une semaine en Corse du Sud

itinéraire Corse du Sud

Crédit photo : Brool Video